transparenttransparent

woodLAB



BLUM INNOVE A INTERZUM


Des ferrures en version compacte

Avec l'AVENTOS HK top, Blum propose une version compacte de ses fameuses ferrures pour porte relevable. Grâce à sa petite taille d'encastrement et au design moderne du cache, l'élément de ferrure s'intègre parfaitement dans tout corps de meuble. Le système symétrique se monte aisément des deux côtés de l'armoire, tandis que le limiteur d'angle d'ouverture en continu vous ..


BLUM INNOVE A INTERZUM


Vers une utilisation encore plus optimale de l'espace

L'influence de l'urbanisation se fait nettement sentir dans nos habitations. Les espaces de vie deviennent plus petits, et cette tendance ne risque pas de s'inverser. Gérer efficacement l'espace (de rangement) disponible est l'un des grands défis du secteur de l'ameublement, et Blum sait comment y faire face. Le fabricant a ainsi profité du salon In..


EXCESSORIES GAGNE L'INTERZUM AWARD 2019- BEST OF THE BEST


Excessories gagne le concours INTERZUM AWARD : INTELLIGENT MATERIAL & DESIGN 2019, qui est organisé par le salon Interzum de Cologne en collaboration avec le Red Dot. Il récompense les produits se distinguant par leur développement technologique, leur fonctionnalité innovante ainsi que par leur design élégant.

Le jury, composé de plusieurs membres de cabinets d’architecture et de design internationaux, a élu la collection Excess..


CLICTAG CONNECTEUR POUR ASSEMBLAGE A ONGLET


CLICTAG est une ferrure de connexion innovante pour assemblage d’onglet. L’usinage est composé de deux rainurages de quatre millimètres. Les raccords sont ensuite insérés dans les rainures. Enfin, les panneaux peuvent être cliqués et au besoin être collés. Ceci n’étant pas nécessaire si le meuble est doté d’un panneau de fond.

Website..


DECOSPAN MARQUE IMMEDIATEMENT À INTERZUM ET REMPORTE DEUX PRIX!


Cologne, 21/05/2019. Interzum est toujours le salon leader mondial des fournisseurs de l'industrie du meuble et de la décoration d'intérieur. Lors du plus grand salon professionnel au monde dans ce secteur, les exposants ont défini de nouvelles normes et offert aux visiteurs du monde de l'industrie et du commerce un aperçu des innovations les plus novatrices du secteur. Selon le jury, Decospan a obtenu deux prix: le nouveau Querkus Vintage Intense Ligna


SEUL ET POURTANT HYPER PRODUCTIF


Lors de la Ligna 2019, on peut se rendre compte que de nombreux outils sont conçus pour éliminer les temps morts, faciliter le déplacement des pièces, éliminer les tâches répétitives au point qu’un menuisier se transforme en chef d’orchestre, menant à la baguette robots et machines.

Imaginez que pendant que la machines CNC avec table Nesting effectue tout le travail de perçage, fraisage et découpage, le menuisier peut vaquer à d’autres tâches co..


L'USINE NUMERIQUE DE BIESSE À LIGNA 2019 : L’ALLIANCE GAGNANTE ENTRE HOMME ET ROBOT


Pesaro, le 15 mai 2019 – A LIGNA, Biesse apporte l'avenir de l'Industrie 4.0 : 6000 m² où l'automatisation et l'interconnexion deviennent des forces de propulsion de plus en plus efficaces et rendent réel le concept d’Automaction, l'esprit d'innovation constant de Biesse.

Ligna, la biennale qui se tiendra à Hanovre du 27 au 31 mai 2019, est le plus grand salon mondial des machines, lignes et outils pour le façonnage du bo..


UN NOUVEL APPAREIL DE LEVAGE A REJOINT LE PORTEFEUILLE DE PRODUITS EUROTECH


La gamme d'appareils de levage par le vide eT-Hover-univac est en expension: elle comprend désormais la nouvelle ligne eT-Hover-univac. Le dispositif de levage nouvellement développé est une version plus compacte et légère de l'eT-Hover-univac. Comme son prédécesseur, il est spécialement conçu pour les zones de construction.

Le eT-Hover-univac est conçu comme un accessoire pour grue et équipement de levage. Il convient au levage et au dé..


VISITEZ LIGNA ET DECOUVREZ L’AVENIR DE L’INDUSTRIE ET DES TECHNIQUES DE TRANSFORMATION DU BOIS À UNE ECHELLE INCOMPARABLE. MAKE MORE OUT OF WOOD !


  • Inscrivez-vous ici et recevez votre carte d’entrée gratuite.*
  • Réservez ici votre place sur le vol charter du 28 mai 2019.

Du 27 au 31 mai 2019, quelques 1500 entreprises se réuniront à LIGNA Hanov..


LIGNA 2019 – UN SECTEUR ENTIER SE PRESENTE


Hanovre. Sur le prochain LIGNA du 27 au 31 mai 2019, le parc des expositions sera le lieu où découvrir des innovations, faire des affaires et établir des réseaux, mais pas seulement. En dehors de l’aspect exposition pur, le salon propose de nombreux plus pour l’éventail complet du secteur de l’usinage et de la transformation du bois :

LIGNA.Forum
Le LIGNA.Forum est organisé pour la première fois dans le hall 11 – il s’agit d’une plat..

UN EXCELLENT 2018 : CONFIRMATION PAR LES CHIFFRES DEFINITIFS SUR LES TECHNOLOGIES DU BOIS ET L’INDUSTRIE DU MEUBLE
UN EXCELLENT 2018 : CONFIRMATION PAR LES CHIFFRES DEFINITIFS SUR LES TECHNOLOGIES DU BOIS ET L’INDUSTRIE DU MEUBLE  

2018 a été une sans aucun doute très bonne pour les technologies de traitement du bois et l'industrie du meuble. Les chiffres définitifs établis par le département de recherche Acimall, l'association regroupant les entreprises du secteur, revoient les prévisions à la hausse : l’année 2018 s'est conclue avec une production nationale de 2 514 millions d'euros, soit 10 de plus par rapport à l'année précédente. Un résultat incontestablement important, le meilleur de ces dix dernières années, hors inflation, pour un premier semestre très positif, tant sur le plan intérieur que sur le plan des exportations, suivi d'une seconde partie de l'année qui a effectivement maintenu les niveaux atteints en juin. Le secteur confirme également sa propension à réaliser des ventes à l'étranger en 2018, avec des exportations s'élevant à 1 721 millions d'euros (+8 par rapport à 2017), notamment grâce aux marchés européens, qui représentent environ 70% des exportations totales, et à ceux d’Amérique du Nord avec les États-Unis plus particulièrement.

L'évolution des ventes sur le territoire italien est excellente, avec presque 800 millions d'euros, soit 16 de plus qu'en 2017. Dans ce cas également, nous pouvons parler du meilleur résultat de ces dix dernières années, et même du double par rapport à 2012, ceci grâce à plusieurs facteurs : le retour inévitable des investissements après la période de forte stagnation des années de crise, la reprise de la production de meubles « italienne », mais surtout l'ensemble des mesures que l'État italien a mis à disposition de l'industrie mécanique, en particulier celles du programme « Industria 4.0 ». Nous rappelons en effet que ces dernières années, la loi italienne Sabatini sur le financement de l’achat de machines a été étendue. Les encouragements fiscaux ont été maintenus en termes de crédit d'impôt et d’investissements en recherche et développement, et des mesures ont été introduites telles que le « super-amortissement » et l’ « hyper-amortissement » (ce dernier ayant également été prolongé en 2019) pour l'achat de machines neuves. Il s’agit ici d’opérations qui ont permis aux entreprises d’obtenir des réductions budgétaires significatives.

Un coup d'œil sur les importations : elles s'élevaient à 242 millions d'euros en 2018. Les meilleurs « pays fournisseurs » étaient, dans l'ordre, l'Allemagne, la Chine et l'Autriche. Les importations en provenance de l'Inde, de la Pologne et de la Turquie sont en augmentation.

La balance commerciale, ou l'écart entre les exportations et les importations, s'est établie à 1 479 millions d'euros en 2018, soit une augmentation de 5 par rapport à 2017. La consommation apparente était de 1 035 millions d'euros, en hausse de 19 points de pourcentage.

LES PREMIERS MOIS DE 2019
Une année satisfaisante donc, mais quels sont les premiers signaux des entreprises pour l’année en cours ? Selon des enquêtes effectuées par le département de recherche d'Acimall, le premier trimestre de 2019 indique une baisse généralisée des commandes. Cette situation doit être considérée comme physiologique après le « boom » de 2017 et la croissance ultérieure de l'année dernière et sur laquelle elles ne peuvent qu'exercer une « action bénéfique », du moins sur le plan national avec le rétablissement du « super-amortissement » du « décret de croissance » et le maintien de l’ « hyper-amortissement » à l'appui du processus d'innovation sous une clé numérique indispensable dans le cadre de la concurrence internationale.

Selon l'enquête traditionnelle d’Acimall, le secteur des machines et outils pour le traitement du bois au cours des trois premiers mois de 2019 a marqué le pas, avec une baisse de 11% des commandes par rapport à la même période de l'année précédente. Les commandes de l’étranger ont diminué (moins 10), tandis que la demande nationale a diminué de 14. Le carnet de commandes équivaut à 3,7 mois, avec une augmentation des prix de 0 venant marquer le début de l’année. Les informations recueillies sur l'évolution du chiffre d'affaires contrastent avec celles des commandes et affichent une croissance de 10.

L'enquête qualitative sur la tendance de la période révèle que 7% des répondants ont indiqué une tendance de production positive, 60% une tendance stable, et les 33% restants une contraction. L'emploi est considéré comme stable par 67% de l'échantillon et en hausse par 13%, seuls 20% indiquent une baisse. Les stocks sont stables dans 73 pour cent des cas, en baisse dans 20 pour cent des cas et en augmentation pour les 7 pour cent restants.

L’enquête prévisionnelle montre malheureusement la persistance d’un certain climat de manque de confiance de la part des opérateurs, tant au niveau national qu’international, confirmé notamment par l’évolution des principaux indicateurs macroéconomiques expliquant que le faible rebond positif de la production industrielle enregistré entre février et mars est en grande partie dû à une restauration des stocks. À cela s’ajoute la prévision d’une croissance du PIB italien de 0, chiffre qui ne suffit certainement pas à assurer la sécurité... Les résultats de l'enquête sont clairs : en ce qui concerne le marché intérieur, seuls 7% des répondants s'attendent à une croissance, 60% sont favorables à la stabilité, tandis que 33% indiquent une baisse (le solde négatif est de 26%). Plus d'optimisme à l'égard des exportations : selon 13% des répondants au cours de la période à venir, les commandes en provenance de l'étranger vont augmenter, tandis que 60% pensent qu’elles resteront stationnaires et 27% s’attendent à une diminution (le solde négatif est égal à 14).

REVENONS À 2018 : LE CONTEXTE INTERNATIONAL
En 2018, comme nous l'avons indiqué, le leadership dans la production et la vente de technologies pour le secteur a vu l'Allemagne, l'Italie et la Chine se faire concurrence. Les fabricants allemands ont vendu des machines pour 2,4 milliards d'euros à l'étranger, une hausse de 2% par rapport à 2017, l’Italie s’est arrêtée à 1,6 milliard d’euros, outils inclus, tandis que la Chine continue de réduire l’écart avec la production européenne avec ses 1 532 millions, en hausse de 11.

Quelques précisions : dans l’exportation allemande, les technologies de première transformation du bois jouent certainement un rôle important il suffit de regarder les chiffres relatifs à la vente de presses pour la production de panneaux de particules et de MDF, lesquels, pour l’Allemagne, ont dépassé 400 millions d’euros contre les 157 de l’Italie et les 77 de la Chine. Il est intéressant de noter que l'Allemagne concentre ses exportations sur cinq marchés : les États-Unis, la Chine, la Pologne, l'Autriche et la France représentent 50% du total des exportations allemandes, tandis que l'Italie est caractérisée par une présence étendue sur de nombreux marchés. Le classement des principaux pays exportateurs de machines à bois se poursuit avec Taïwan et l’Autriche, respectivement en quatrième et cinquième position. En 2018, Taïwan a exporté des technologies du bois et des meubles pour un montant de 586 millions d'euros, soit une légère baisse par rapport à l'année précédente, principalement aux États-Unis et vers la Chine voisine. L’Autriche a clôturé l'année 2018 avec un volume de ventes de 505 millions d'euros, en hausse de 7, largement déterminées par les échanges avec l'Allemagne, sans sous-estimer le travail de certaines grandes entreprises autrichiennes qui contribuent à déterminer la valeur des exportations. En sixième et septième positions, on trouve les États-Unis et le Canada, qui ont clôturé l'année 2018 avec 304 et 253 millions d'euros respectivement, suivis de la Pologne (203 millions), de la Finlande (171 millions) et du Japon (132 millions). Il convient de mentionner trois autres pays qui ont enregistré des performances intéressantes au cours des cinq dernières années : la République tchèque est passée de 85 millions à 125 millions, et la Slovénie a dépassé les 100 millions contre seulement 58 en 2014. La Turquie également améliore définitivement son tissu productif, malgré les tensions politiques de ces deux dernières années : le pays transeuropéen a exporté des machines pour plus de 90 millions de dollars en 2018.

 [31/5/2019]


WOOD-IT.BE   WOOD-IT.BE SPRL AV. G. KEYEN 22 1160 BRUXELLES - Sitemap - Disclaimer - Contact: info@wood-it.be